L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
La stérilisation du chien et de la chienne

Castration du chien / stérilisation la chienne

Bien qu'elles soient parfois nécessaires, nombre de maîtres ont pourtant du mal à franchir le pas de la stérilisation ou de la castration de leur animal de compagnie. Les remords et une certaine dose d'anthropomorphisme faussent leurs choix et entrainent parfois des conséquences dramatiques que nous devons vous présenter pour vous éclairer dans votre réflexion.

La castration des chiens mâles :

Pour des raisons de santé :

Malheureusement le vétérinaire est parfois obligé de castrer les chiens, à cause de testicules qui ne descendent pas les bourses par exemple et ont alors 20 fois plus de chance de provoquer un cancer (ectopie testiculaire).

Il faut sans hésiter suivre les prescriptions de ce professionnel de santé.

Pour réduire leur agressivité :

C'est parfois un argument avancé par les vétérinaires pour justifier une castration.

Selon nos observations, réalisées sur plusieurs milliers de chiens, la castration n'a jamais réduit les problèmes d'agressivité. Cette pathologie est à 95% liée à un défaut de socialisation ou d'éducation du chien et non pas à un problème physiologique.

Il est donc préférable d'envisager des cours ou une thérapie avec l'aide d'un éducateur comportementaliste.

La castration fait grossir les chiens :

Aucune étude réelle et indépendante n'a prouvé cela. La nourriture pour chien stérilisé n'a donc aucune raison d'être. Il est juste important de choisir des croquettes de bonne qualité.

La stérilisation des chiennes :

La chienne déclenche ses premières chaleurs entre 7 et 12 mois. Elles durent 10 à 20 jours et surviennent régulièrement, en règle générale tous les 6 mois, toute la vie de la chienne (pas de ménopause).
La période la plus propice à la fécondation se situe lors de l'ovulation, entre le 10ème et le 15ème jour des chaleurs.

Les cancers des glandes mammaires :

Le cancer des glandes mammaires est la plus fréquente forme de cancer chez la chienne.

Apparaissant en premier lieu sous les mamelles les plus près des pattes postérieures, les tumeurs cancéreuses on tôt fait de poursuivre leur chemin vers les autres mamelles et nécessitent souvent des actes de chirurgie lourds, très onéreux et malheureusement fatals pour de nombreuses chiennes.

C'est la meilleure raison pour stériliser une chienne, ce que nous faisons systématiquement sur nos propres femelles.

En effet, le risque de développer ce type de cancer est divisé par 10 lorsque la chienne est stérilisée avant ses premières chaleurs. Ce taux se réduit au fur et à mesure des chaleurs pour perdre totalement son intérêt vers l'âge de 3 ans. Si la chienne est stérilisée après cet âge, elle ne bénéficiera plus des effets protecteurs de cette opération.

Certains vétérinaires préfèrent attendre les premières chaleurs pour opérer les chiennes. Le débat existe depuis des années. Nous vous invitons à prendre conseil auprès de votre propre vétérinaire.

Les infections de l'utérus :

Suite à leurs chaleurs, les chiennes matures, sous l'effet de changements hormonaux, peuvent développer un pyomètre. C'est une infection grave et souvent fatale si la chienne n'est pas soignée et opérée promptement.

Les symptômes sont : urines fréquentes et abondantes, soif importante, faiblesse générale, douleurs abdominales, nausées voire vomissements et perte d'appétit. Selon que le col de l'utérus soit ouvert ou fermé, on pourra voir ou non des sécrétions purulentes au niveau de la vulve.

Les risques de la mise bas :

Chaque propriétaire de chien, amoureux de son animal, le plus beau, le plus gentil, le plus intelligent, rêve de faire une portée pour conserver une petite partie de son animal de compagnie.

Il faut bien comprendre que l'accouchement des chiennes est plus complexe que chez la femme. Il y a parfois 10 ou 12 chiots à naître. La fatigue et les risques sont importants pour la chienne qui risque de ne pas survivre si elle n’est pas entourée de personnes compétentes.

Certaines races qui plus est ont des difficultés chroniques à mettre bas. Les chiens de race yorkshire par exemple, dont le standard de taille a significativement diminué ces dernières années, ont souvent un bassin trop étroit pour laisser passer sans risque les chiots. L'assistance d'un vétérinaire est souvent nécessaire.

Si on additionne les risques et les coûts importants, mieux vaut laisser les éleveurs professionnels faire leur travail. De toute façon, rien ne vous garantit d'obtenir un chiot aussi parfait que votre tendre animal de compagnie.

Les tâches de sang :

Une chienne adulte est en chaleur une ou deux fois par an. Selon la race et la taille du chien, elle va perdre du sang de façon plus ou moins importante. C'est toujours assez désagréable et pas forcément hygiénique si vous avez des enfants. Il existe la solution des couches hygiéniques. Mais ce n'est ni pratique, ni très esthétique.

Les grossesses nerveuses :

Certaines chiennes grossissent quelques semaines après leurs chaleurs. Elles changent de caractère, s'isolent et refusent tout contact, ou bien au contraire deviennent particulièrement collantes. Si on titille un peu leurs mamelles, du lait en sortira.

Ces chiennes font de qu'on appelle des grosses nerveuses. Il faut absolument y mettre fin. Pour cela il faut leur retirer leurs jouets ou leur doudou pour éviter qu'elle ne considère celui-ci comme leur bébé. Il faut consulter un vétérinaire pour qu'il prescrive un médicament contre les lactations.

Des portées non désirées :

Il y a déjà de nombreux éleveurs sérieux en France, connaissant parfaitement leur lignée et leur race. Il n'est donc pas souhaitable de multiplier les éleveurs amateurs et les portées de chiens qui ne seront pas forcément bien sélectionnés et socialisés.

Les refuges sont pleins à craquer et les euthanasies se multiplient. Vous ne trouverez donc pas forcément le moyen de caser vos chiots, si mignons soient ils...