L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
Comment se déconfiner sans perturber son chien ?

Comment se déconfiner sans perturber son chien ?

Le déconfinement progressif a commencé le lundi 11 mai 2020. Cela fait donc plus 55 jours que des restrictions de déplacements et un maintien à domicile, afin de limiter la propagation du COVID-19, a été mis en place. Ce confinement a des répercussions sur notre mode de vie mais également sur celui de nos chiens. Maintenant que le déconfinement progressif a lieu certains chiens ou chiots ont été habitués à un contact constant avec leur maître, plus d’attentions etc ... et le retour à « la vie normale » peut les perturber.


Comment réhabituer son chien à rester seul ?

Pendant ce délai de confinement, votre chien s’est habitué à votre présence et votre retour au travail peut rapidement le faire souffrir de cette séparation. C’est pour cela qu’il est primordial de réhabituer progressivement votre chien à la solitude si vous n’avez pas encore repris le travail. Vous devez donc mettre en place une certaine distance et ne pas lui prêter d’attention pour l’habituer dès à présent à s’occuper seul. 

Afin de le réhabituer peu à peu votre chien à la solitude totale vous pouvez commencer à vous absenter pendant un certain temps de façon progressive en commençant par 30 minutes puis en augmentant la durée jusqu’à arriver à celle de vos absences quotidiennes. Faites attention à ne pas ritualiser votre départ et gardez une attitude neutre, vous devez le réhabituer de façon positive et bienveillante. N’oubliez pas de mettre en place des jeux d’occupations si vous vous rendez compte qu’il commence à s’ennuyer pendant votre absence.

Si vous avez déjà recommencé à aller au travail vous pouvez soit mettre en place ces exercices le week-end en mettant en place des jeux d’occupations et vous absentant progressivement, soit trouver un petsitter afin de réhabituer votre chien petit à petit à l’absence de personne dans votre domicile.


Comment réadapter le nombre de promenade de son chien ?

Avec les mesures de confinement les propriétaires de chiens profitaient de promener leurs chiens afin de prendre l’air et de se dépenser. Le nombre de promenade quotidienne de propriétaires de chien s’est par ailleurs intensifié. C’est ce que démontre l’étude menée par Invoxia qui révèle que les promenades de chiens avaient augmenté de 40% en avril 2020. 

Cependant avec la reprise du travail, beaucoup de maître ne pourront plus assurer le même nombre de sorties. Cela pourrait donc frustrer les chiens qui étaient habitués à se dépenser souvent. Pour cela, si vous n’avez pas encore repris le travail, veillez à réduire progressivement le nombre de sorties afin d’arriver au nombre de sorties quotidiennes pré-confinement. 

Si vous sentez que votre chien réclame ces sorties et que leurs absences ont un impact sur son bien-être, essayez de remplacer certaines promenades par des moments de jeux.

Tout comme pour habituer votre chien à rester seul, si vous avez déjà repris le travail, vous pouvez vous faire appel à un promeneur de chien ou un petsitter afin de réhabituer votre chien à un nombre de ballades que vous pouvez réaliser quotidiennement.

Vous pouvez aussi profiter de la réouverture des forêts et d’autres espaces verts afin de promener plus longtemps votre chien le week-end et ainsi lui permettre de se dépenser suffisamment.


Comment mettre en place les gestes barrières lors du déconfinement ?

Même s’il vous est maintenant possible de promener plus longtemps votre chien, et dans des lieux plus éloignés de votre domicile il est fondamental de limiter le contact avec d’autres personnes. 

Pour cela privilégiez les ballades en laisse, gardez un mètre de distance avec les autres passants mais aussi avec les autres chiens et ne laissez pas d’autres personnes caresser votre chien. 


Quels sont les troubles du comportement qui ont pu se développer pendant le confinement et comment les faire disparaître ?


- Réactivité avec les Hommes ou les congénères

Que votre chien soit adulte ou que ce soit un chiot, le confinement peut avoir des répercussions sur son comportement notamment avec les Hommes et les congénères. Si vous venez d’adopter un chiot le confinement peut avoir créé des dégâts par rapport à son comportement et sa socialisation. En effet la socialisation du chiot est une étape fondamentale à son bon développement. Un chien qui n’est pas socialisé peut avoir un comportement craintif, agressif, peureux, nerveux etc … avec le monde extérieur. 

Cette période a lieu entre sa 8ème et sa 16ème semaine et peut s’étendre légèrement au-delà.

Si cette période a eu lieu lors du confinement il n’est tout de même pas trop tard, sortez-le souvent et mettez-le en contact de façon rassurante avec des bruits différents, des odeurs différentes ainsi que des situations différentes. 

Essayez de contacter des personnes ayant des chiens équilibrés afin de les faire rencontrer à votre chiot et ainsi développer des rencontres positives. Il vaut mieux réaliser peu de rencontres positives avec d’autres chiens, que de nombreuses qui se déroulent mal. 

N’oubliez tout de même pas que même si le confinement a été levé il est important de respecter les gestes barrières avec les personnes que vous rencontrez.

Anxiété de séparation 

L’anxiété de séparation est la persistance de l’attachement primaire envers une personne pour un chien. Un chien qui fait de l’anxiété de séparation est un chien qui a peur de se retrouver seul. Ce trouble de comportement se traduit par des destructions, de la malpropreté ainsi que des aboiements excessifs. 

Durant le confinement, que votre chien soit en âge adulte ou non il se peut qu’il se soit fortement habitué à votre présence et que la moindre absence peut générer beaucoup d’anxiété. Ce trouble du comportement est relativement fréquent et demande un travail régulier afin de le traiter. Pour cela il vous faudra tout d’abord sortir suffisamment votre chien pour qu’il soit totalement dépensé et qu’il se repose pendant vos absences. 

Vous pouvez aussi travailler la solitude en le laisser peu à peu seul dans une pièce. Laissez-lui suffisamment de jouets d’occupations afin qu’il ne pense pas à votre absence, vous pouvez lui mettre à disposition un tapis de fouille, des jouets qui distribuent de la nourriture, des bois de cerfs ou même des Kongs remplis d’aliments appétants qui nécessitent du temps pour être entièrement mangés. 

N’oubliez pas également de banaliser vos sorties et vos retours. Si malgré ces exercices, votre chien fait toujours de l’anxiété de séparation il est recommandé de faire appel à un comportementaliste canin afin de connaître la cause réelle de ce problème et de mettre en place des solutions personnalisées à votre situation.


Les troubles du comportement sont variés et peuvent disparaître mais cela nécessite de la patience et du travail. Il est également important de se faire accompagner par un éducateur et comportementaliste canin si vous voyez que ces problèmes persistent car ils peuvent aussi s’aggraver …