L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
Trafics et abandons sont-ils favorisés par les sites d'annonces ?

Trafics et abandons sont-ils favorisés par les sites d'annonces ?

Il n’est pas rare de trouver sur les sites d'annonces en ligne, des annonces où des propriétaires cèdent ou mettent en vente leur chien pour des raisons parfois inexistantes. Les campagnes estivales récentes contre l’abandon d’animaux sont venues nous montrer encore une fois que la France est championne d’Europe en termes d’abandon d’animaux. On rappelle qu’abandonner un animal est considéré par le droit Français comme un « mauvais traitement » et peut être puni de 2 ans de prison et 30 000€ d’amende.

Certains ont donc trouvé la parade en cédant leurs animaux sur le bon coin, puisqu’on ne peut techniquement pas parler d’abandon, l’animal n’étant pas laissé livrer à lui-même dans la nature.  C’est en tout cas ce que veut faire entendre Claude Lefevre, créateur de la pétition pour faire interdire ces annonces, pour qui ces pratiques ne sont pas acceptables. Pour appuyer son propos, ce dernier explique qu’ : « Interdire les annonces de vente sur Le Bon Coin inciterait les futurs adoptants à se tourner plutôt vers des associations ou des élevages déclarés »

Même si l’abandon d’un chien ne devrait pas survenir car l’adoption d’un animal doit être un acte pensé et réfléchit sur le long terme, certains pensent qu’il vaut mieux laisser un animal dans un refuge tel que la SPA. Cependant d’autres préfèrent mettre une annonce en ligne par peur que leur animal soit euthanasié en refuge. On rappellera donc ici que seuls les chiens souffrant d’une maladie irréversible ou ceux considérés comme dangereux peuvent être euthanasiés par la SPA.

De plus, en France il est légal de vendre un animal sous certaines conditions : à partir de deux portées par an il faut se déclarer en tant qu’éleveur, diffuser son numéro de SIREN et obtenir un diplôme permettant d’exercer une activité en lien avec les animaux appelé ACACED. Cependant, sur les sites d'annonces en ligne, très peu de particuliers respectent ces règles en les contournant et en dissimulant une vente de chien derrière un don gratuit. Certains font même des portées régulières et expliquent en faire simplement une par an, ce qui est tout à fait illégale si on ne possède pas les autorisations nécessaires.

Le célèbre société d'annonces en ligne se dédouane de toute responsabilité et explique qu’ils ne sont que l’hébergeur de petites annonces et qu’ils sont donc dans l’impossibilité de vérifier pour chaque annonce, si toutes les formalités administratives sont respectées. Néanmoins, la loi française prévoit que des annonces telles, doivent être constamment surveillées par un algorithme. Aussi, si une annonce prohibée n’est pas repérée par l’algorithme, elle peut être signalée par un utilisateur et supprimée par une équipe spécialisée. De plus, le site a imposé un formulaire particulier pour le dépôt d’annonces dans la catégorie « animaux ». Ainsi, un filtrage de ces annonces est assuré en collaboration avec plusieurs associations de défense animal. Est-ce cependant suffisant ? Apparemment pas pour les près de 50 000 personnes qui ont signé la pétition de Claude Lefevre pour la suppression de ce type d’annonce.