L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
Ils louent des chiens et des chats !!!

Ils louent des chiens et des chats !!!

Il y a deux ans, trois étudiantes en communication de l’IAE de Nice décident de lancer le site internet louer-un-animal-de-compagnie.com, une start-up imaginaire. Un site purement ironique ayant pour but de choquer l’opinion sur l’irresponsabilité de certaines personnes considérant leur animal comme ni plus ni moins qu’un bien de consommation dont on peut se débarrasser facilement.

Cette fausse start-up fait partie d’une campagne plus importante appelée : #PourLavie qui comme son nom l’indique a pour but : « d'éveiller les consciences sur l'animal "objet", victime aujourd'hui de la société de consommation ... Acheter ou Adopter un animal […] c'est être capable de pouvoir l’élever et subvenir à ses besoins (affectifs et vitaux) tout au long de sa vie. »

Mais aux États Unis, pays où la société de consommation est exacerbée, et comme cela arrive souvent l’ironie devient la réalité. Oui, une start-up Américaine nommé « rescue time » a osé. On peut traduire son nom par « le moment de secourir », ce qui nous plonge encore plus dans l’ironie.

Bien-sur, la start-up se défend de toute accusation de maltraitance animale. Selon eux tout le monde y trouve son compte à la fois l’animal qui est abandonné et qui trouve un foyer pour quelque temps voire plus si affinité. Mais aussi pour le « locataire » qui peut avoir un chien, chat pendant un jour, une semaine, un mois etc... 

La société propose même le passage hebdomadaire de 5 chiots ou chatons pour 489$. L’offre comprend le transport aller-retour de l’animal ainsi que la nourriture, les jouets, la litière etc…

Mais voilà, quand on y réfléchit un tout petit peu, on se dit que ces animaux abandonnés deviennent simplement de la main d’œuvre bon marché (et même gratuite...). C’est un peu comme si une start-up utilisait des orphelins pour travailler gratuitement. C’est tout simplement choquant.

Et au-delà de la question morale, on peut se demander : dans quel état psychique vont se retrouver ces animaux qui sont baladés entre différents foyers, parfois plusieurs fois par jour ? Il est fort à parier qu’au fur et à mesure beaucoup développeront des problèmes comportementaux.

Que se passera-t-il lorsque l’un de ces chiens qui aura développé l’une de ces difficultés de comportement se retrouvera, pour la location de trop, au milieu d’enfants ? Que ces derniers n’auront peut-être pas un comportement idéal avec le chien ? Et si un drame se produit qui accusera-t-on ? Le chien devenu complétement fou et qu’il faut euthanasier ou la société qui s’est fait un pactole sur son dos sans penser à son bien-être 

Si la réponse parait évidente pour nous Français aujourd’hui, il n’est pas certain qu’elle le soit pour les Américains de demain. Canibest by l’école des chiens dénonce et dénoncera toujours ce genre de pratique inhumaine et se battra pour que ce type d’activité n’arrive jamais dans notre pays.