Un Chien euthanasié et retrouvé vivant le lendemain

Un Chien euthanasié et retrouvé vivant le lendemain

Le 28 juillet 2018 dernier, la famille d’Oscar, un malinois de 6 mois, donne l’autorisation à leur vétérinaire d’euthanasier leur chien. C’est le lendemain, que par hasard Samia retrouve son chien chez une inconnue.

L’histoire a débuté la semaine précédente lorsque Oscar a tenté de sauter de son enclos sans y parvenir. Malheureusement pour ce jeune malinois, il est resté bloqué et s’est grièvement blessé.

D’ailleurs Samia explique que le transport du chien chez le vétérinaire de garde ne fût pas aisé « Il avait tellement mal qu’on ne savait pas comment le transporter, on a fini par fabriquer un brancard avec un transat ».

Malgré les soins de sa famille, la santé d’Oscar a continué  à se dégrader. C’est pourquoi le jeudi 26 Juillet ils l’ont transporté à la clinique vétérinaire, qui a pris en charge le chien durant 48 heures.

Samedi 28 au matin, Samia, explique à l’est républicain, qu’elle a reçu un coup de téléphone lui demandant de « prendre une décision », car Oscar souffrirait d’une infection généralisée. D’après ses dires, Samia a donc pris la décision qu’on connait car elle refusait qu’ « Oscar ne souffre trop ».

Elle se dirige donc à la clinique vétérinaire afin de s’occuper des formalités administratives et de payer les 195€ réclamés. Elle s’était déjà alors résignée à ne plus revoir son toutou et n’a donc pas souhaité assister à l’euthanasie : « je ne pouvais pas le supporter » explique-t-elle.

Le lendemain, Dimanche, alors que Samia discutait avec un maitre-nageur de la piscine où elle travaillait, elle apprend que la femme de ce dernier, vient d’adopter un malinois de 6 mois blessé, dans cette même clinique vétérinaire. Samia se dirige donc chez cette dame, vérifie le tatouage du chien, et là « gros choc », c’est bien son chien qu'elle croyait mort depuis 24 heures. Il était là devant ses yeux, sur le coup elle pensait qu’il avait ressuscité.

Néanmoins, la version de la direction de la clinique vétérinaire est tout autre : tout d’abord, elle nie formellement avoir conseillé d’euthanasier ce chien. Elle affirme que c’est Samia qui a fait cette demande alors qu’elle était informée que son chien pourrait encore vivre longtemps, mais peut-être ne pas remarcher. C’est précisément ce dernier point qui l'a dérangeait et c’est pourquoi elle a pris cette décision.

Outrées par la situation, une assistante vétérinaire et une ancienne assistante de la clinique ont décidé d’agir. L’ancienne employée de la clinique a donc demandé à la direction de lui confier ce chien au moins pour le week-end, et la réponse fût positive.

Le lundi la direction est informée de la situation et comme si ça ne suffisait pas, que Samia compte porter plainte. Ce qu’on peut se demander, c’est comment un chien aurait attrapé une infection généralisée en si peu de temps et en s'étant coincé dans un enclos ? Surtout comment des vétérinaires auraient pu soupçonner une telle maladie sur un chiot de 6 mois qui vient de se blesser gravement ?  De deux choses l’une, soit ces vétérinaires sont totalement incompétents, soit Samia ne dit pas toute la vérité… En attendant Oscar est sauvé et nous aurons peut-être un début de réponse lorsque Samia aura décidé de récupérer son chien…ou non.

source : L'Est républicain