L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
De plus en plus de voleurs de chiens sévissent sur la côte d’azur.

De plus en plus de voleurs de chiens sévissent sur la côte d’azur.

C’est en mai dernier que tout a commencé, avec le témoignage d’un commerçant qui participait alors à un vide grenier dans la commune de Villeneuve Loubet (06). Comme à l’accoutumée, ce dernier tenait son stand en compagnie de son chien, un bichon maltais qui était paisiblement installé dans son panier. C’est seulement après avoir discuté avec des personnes se faisant passer pour des clients, qu’il s’est rendu compte que son toutou avait disparu.

C’est après avoir recherché son chien, en vain, dans le vide grenier qu’il dû se rendre à l’évidence : son compagnon avait été volé. Il apprit d’ailleurs que ce serait deux hommes et une femme qui se seraient enfuis avec le chien. Heureusement trois jours plus tard la chance va tourner pour le commerçant puisqu’une vieille dame va reconnaitre son chien en compagnie d’un enfant et son père. Lorsque le père comprit que la dame avait reconnu le chien, il prit lâchement la fuite abandonnant le chien à la veille dame. L’animal étant pucé il a pu êtreremis à ses propriétaires.

Toujours sur la commune de Villeneuve Loubet, au mois de février c’est un bichon croisé shih-tzu qui a été dérobé dans la voiture de sa maitresse. Le chien a néanmoins était retrouvé deux jours plus tard dans les voiture des ravisseurs.

Pour les associations de défense des animaux, il ne fait aucun doute que ces animaux sont victimes d’un trafic particulièrement inhumain. En effet, ces chiens seraient revendus aux passants pour une somme avoisinant les 500€. On rappelle qu’un chien de race dans un élevage coûte entre 1000 et 1500€. Cependant lorsque l’on achète un chien à la sauvette il n’est pas certain qu’il soit sain et il peut être infesté de puces ou de vers car ces chiens vivent dans des conditions déplorables.

D’après Cécilia Fruleux de l’association ASA 06 : «  Les femelles […] sont exploitées pour reproduire et maltraitées. Et quand elles ne peuvent plus donner de chiots, on les abandonne. De plus on ne connaît pas la provenance de l’animal, sa génétique. Ils peuvent avoir des problèmes de comportements, ou des maladies. »

Il est donc important de ne pas faire confiance à des vendeurs à la sauvette pour acheter un animal. Si néanmoins il vous arrive pareille mésaventure sur la côte d’azur sachez que notre agence Canibest Toulon reste à votre disposition pour l’éducation ou la rééducation de votre chien.