L'école des chiens
Education canine en douceur
Tél : 01 72 61 93 99 Téléphone Email

  Suivez-nous

Facebook   Twitter   LinkedIn
Les aboiements de chien

Les aboiements de chien

Quelles sont les conséquences des aboiements de chiens ?

10.000 plaintes sont déposées chaque année pour des nuisances sonores causées par des aboiements de chiens.

Le bruit des animaux peut, dans certains cas, constituer un trouble à la tranquillité d’autrui par agressions sonores réitérées. Ce délit, prévu par l’article 222-16 du nouveau Code pénal, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

En plus des éventuels dommages et intérêts obtenus en réparation du préjudice, les juges prononcent des mesures pour faire cesser le trouble :

  • Installation d’une séparation coupe-vent destinée à empêcher le chien de s’approcher du voisin
  • Construction d’un mur antibruit, mise en place d’un merlon en terre
  • Limitation du nombre de chiens tolérés dans la propriété
  • Éloignement des animaux de compagnie, par exemple par remise à la S.P.A.
  • Résiliation du bail de plein droit 

Pourtant (le juge n'y pense jamais), le plus simple est de faire appel à un éducateur canin professionnel qui, dans la plupart des cas, saura envisager une solution douce et un dressage efficace.

Quelle est la raison des aboiements ?

Anxiété de séparation :

La majorité des chiens aboyeurs souffrent en fait d'anxiété de séparation, dérèglement causé par un hyperattachement du chiot envers son maître, empêchant celui-ci de rester seul plus de quelques minutes, voire quelques secondes. Le chien, désespéré lors du départ de son maître, va aboyer pour le faire revenir ou pour extérioriser sa frustration et son mal-être.

Malgré la croyance commune, ce n'est pas de la vengeance (sentiment totalement humain). N'y voyez aucune méchanceté ni aucun vice, mais juste un profond désespoir, la peur de ne jamais vous voir revenir.

N'oubliez pas que le chien est un animal de meute. Il est inscrit dans ses gènes depuis des millénaires que la communauté est fondamentale. L'isolement sonne pour lui comme un bannissement et la fin de sa vie.

Manque de socialisation :

Un chien mal socialisé, hypo stimulé car trop peu sorti lors de ballades en ville, dans des environnements divers, n'a pas eu l'occasion de multiplier les expériences sensorielles et sociales.

Des lors, le moindre stimulus (bruit, odeur, vibration) sort de son champ de connaissance. Ne sachant pas comment réagir, il ne trouve pas d'autre solution que d'aboyer pour se protéger, prévenir sa "meute", effrayer ou simplement rentrer en contact avec l'origine du signal.

L'ennui, la faim et globalement la frustration :

Les chiens ont des besoins primaires qu'ils ont besoin d'assouvir (manger, se reproduire, jouer…). S'ils n'ont pas la possibilité de le faire à travers des jouets éducatifs ou d'occupation, des sorties régulières, des croquettes pour chien adaptées, ils développeront une frustration croissante.

Ils chercheront ensuite à évacuer, inconsciemment, cette frustration à travers des destructions, des aboiements ou divers comportements gênants.

Quelle solution aux aboiements de chiens ?

Trop souvent les propriétaires de chiens aboyeurs, s'ils ne se séparent pas de leur compagnon, font le choix d'un collier électrique anti-aboiement pour leur apprendre à se taire...Grosse erreur !!!

Les colliers à jet de citronnelle sont efficaces durant 15 jours, ensuite le chien s'habitue à cette odeur et recommence ses vocalises. Vos voisins seront toujours aussi mécontents et vous retrouverez votre maison chaque soir emplie d'une odeur de citronnelle envahissante.

Les colliers à décharges électriques s'opposent totalement à nos règles éthiques et à notre vision de la relation homme-chien. Pour en avoir testé un sur nous, c'est réellement horrible. Imaginez un stimulateur musculaire réglé à la puissance maximale et branché directement sur vos cordes vocales. C'est à se demander comment la loi peut autoriser de tels ustensiles de torture...

Figé par la peur des décharges, le chien va néanmoins stopper ses aboiements. Il risque d'ailleurs de cesser toute activité, de peur de ressentir de la douleur au moindre mouvement. Vous risquez de voir apparaître ou s'amplifier d'autres troubles du comportement : automutilation, déprime, destructions...En effet votre chien/chienne sera toujours aussi malheureux et sentira toujours le besoin d'évacuer le stress causé par cette anxiété de séparation toujours aussi présente.

Il ne s'agit pas d'agir sur le symptôme que présente votre chien mais sur la cause de celui-ci. Il faut donc en premier lieu définir la raison de ces vocalises. Seul un éducateur canin comportementaliste animalier ou dresseur de chien et professionnel pourra vous établir un diagnostic précis et vous conseiller un traitement adapté à votre chien.

Si vous suivez minutieusement nos conseils de dressage, les vocalises peuvent cesser au bout de quelques jours. C'est un trouble du comportement très fréquent mais néanmoins bénin et facile à réguler.

Il s'agira dans la majeure partie des cas de rassurer votre chien, de l'aider à murir (nombre de chiens sont maintenus à l'état de chiot) et de lui prouver que cet isolement est naturel, surmontable et peut être l'occasion de se reposer ou de se distraire.

Pendant la crise du coronavirus et le confinement imposé, profitez de notre service de Consultation à distance.