Le Setter irlandais

Origines :

Tout comme les autres setters, le Setter Irlandais a pour ancêtre des chiens d’arrêt, originaire d’Espagne qui ont transités par la France, arrivé dans les pays anglo-saxons au Moyen-âge. C’est le plus ancien des setters. Autrefois il se présentait sous un aspect beaucoup plus massif.
Au XIXe siècle, les éleveurs anglais affinèrent le type de ce chien, par un apport probable de sang de pointer et de setter anglais. Au départ, exclusivement de couleur blanc et rouge, on voit apparaître des élevages de « tout rouge » à partir de 1810.

La couleur rouge et blanc ayant quasiment disparue vers 1870, on doit son retour à quelques passionnés acharnés. S'ailleurs le setter irlandais rouge et blanc appartient au groupe 6 des chiens courant à la différence des autres setters qui sont dans le groupe 7 des chiens d'arrêt

L’Irish Red Setter Club, fut fondé en 1882 et le premier standard fut rédigé vers 1885.
Depuis la Seconde Guerre Mondiale, cette race de setter a beaucoup souffert de la mode, du fait de sa robe « acajou » et a été quelques peu délaissé par les chasseurs. Heureusement, son pays d’origine a maintenu une sélection rigoureuse.

C’est la plus rare des trois races de setter. On compte en moyenne 600 à 700 naissances par an de setter irlandais LOF en France. Par contre il demeure toujours le chien de chasse le plus répandu dans son pays d’origine.

Caractéristiques physiques :

D’allure souple, dégagée, son attitude noble et fière, la beauté de sa robe acajou en font l’une des plus belles races de chiens de chasse.
Deux couleurs sont reconnues :

  • Blanc et rouge
  • Rouge ou Acajou

Son poil est court et fin sur la tête, aux extrémités des oreilles et sur les parties antérieures des pattes. Ailleurs, il est moyennement long et plat. Le ventre, la poitrine et le cou peuvent présenter de longues soies. C’est également le cas de la queue et de la partie postérieure des pattes. La couleur souhaitée est acajou.
Un peu de blanc sur la poitrine, le cou, la tête, le nez ou les doigts n’est pas une pigmentation recherchée mais n’est pas hors standard. Cependant la lignée de travail présentera des chiens d’un type allégé et d’un poil plus court.

La taille au garrot du setter irlandais mâle atteint 58 à 67 cm, et son poids varie entre 24 et 30 kg. Pour les femelles, la taille au garrot varie entre 54 et 62 cm et son poids se situe entre 18 et 26 kg.

Le toilettage du setter irlandais :

Un brossage régulier éliminera la poussière et les poils morts ainsi qu’un nettoyage des oreilles évitera de fastidieuses otites, qui peuvent toucher les chiens souvent au contact de l’eau.

Caractère :

C’est le plus fougueux des setters. D’un caractère affectueux et d’une grande intelligence. Ils sont cependant parfois un peu hypersensibles, par conséquent, le dressage et l’entrainement doivent se faire de manière conséquente et en douceur. Dans le cas contraire, ils peuvent être perturbés. De plus, ils n’oublient pas les mauvais traitements subis.
Bon gardien, mais sans agressivité il est aboyeur à bon escient.
S’il n’est pas utilisé pour la chasse, il est cependant un excellent chien de compagnie, si la socialisation et l’éducation en milieu urbain ne sont pas négligées.

Santé :

Le setter irlandais est celui qui a la plus grande longévité. Il vit en moyenne 13 à 15 ans.
Il a besoin de dépenser son trop plein d’énergie au risque de déprimer. Pour y remédier de grands moments de plaisirs et d’échanges sont nécessaires.
Un brossage régulier éliminera la poussière et les poils morts ainsi qu’un nettoyage des oreilles évitera de fastidieuses otites, qui peuvent toucher les chiens souvent au contact de l’eau.

Le Club de race préconise le dépistage du CLAD (Canine leucocyte adhesion deficiency). Cette maladie se caractérise par une anomalie du système immunitaire entraînant un dysfonctionnement des défenses immunitaire provoquants des complications infectieuses graves et récurrentes inné. Sa présence chez les setters irlandais en Europe est estimée à 20 %. Elle est inférieure en France.

Le test CLAD permet de dépister les reproducteurs et les chiots porteurs et de les écarter de la reproduction pour éviter la propagation de la maladie.

Principales qualités de la race :

C’est un chien intelligent, très tolérant envers les enfants et d’humeur joueuse. C’est un chien adapté à la vie de famille.
Très sportif, il est adapté à tout type d’activité (agility, jogging, chasse...)
Il est capable de s’adapter à la vie en appartement, à partir du moment où il est sorti suffisamment.

Ses principaux défauts :

C’est le setter présentant le plus de cas d’hypersensibilité. Une socialisation en quantité et de qualité, est fortement souhaitée. Son éducation doit se faire en douceur et en confiance, soyez patient.
Il ne peut être le chien de Mr tout le monde, en effet, une personne trop bruyante et impressionnante, aurait tôt fait de le rendre mal à l’aise.

L'éducation d'un setter irlandais :

On n’achète pas un setter sur un coup de tête, frappé par sa beauté et l’élégance de la race. Pensez tout d’abord que l’enthousiasme des débuts peut très vite retomber face à cette petite boule de poils pleine de vie. En effet, vous devrez continuer à fournir les efforts nécessaires à long terme, en matière de temps et d’amour.

Votre situation familiale et vos conditions de logement jouent aussi un rôle. Un setter demande beaucoup de temps. Il ne peut pas être le dernier de vos désirs personnels et doit parfois passer en priorité.
Il sera s’adapter à tous les styles de rythmes de vie, à condition que l’on s’occupe de lui, qu’il se sente aimé et prenne du plaisir avec ses maîtres.

Son éducation sera basée essentiellement sur l’échange et le jeu, la contrainte sera à bannir sous risque de frustration et d’incompréhension de sa part.
Nécessite un dressage vigoureux avant de pouvoir être utilisé à la chasse.

Source : Arnaud GILLES - éleveur

Trouvez un éleveur de Setter irlandais dans notre annuaire canin