Le Mâtin de Naples

Origines :

Le Mâtin de Naples est un descendant du molosse d'Epire, lui même issu du Dogue du Tibet, ancêtre de beaucoup de molosses. Au fil des époques, son utilité a été variée, passant de la chasse (ours, lynx, loups...) à la garde des propriétés et des personnes. Durant l'époque romaine, il fut utilisé dans les arènes des cirques pour combattre contre des lions, des ours.... ; mais également dressé comme chien de guerre pour attaquer les villages ennemis. Le Sud de l'Italie, berceau de la race l'utilisera comme gardien des immenses domaines ainsi que des troupeaux.Durant la première guerre mondiale, la race a failli disparaître ; elle doit sa survie à M. Piero Scanziani, qui est tombé amoureux de ce chien aux caractéristiques typiques d'une race italienne.

En 1946, pour la première fois, à l'exposition de Naples, 8 Mâtins Napolitains seront présentés. En France, il faudra attendre la fin des années 60, pour qu'un amateur de molosses importe quelques sujets d'Italie et c'est en 1976 que les premières naissances furent inscrites sur le Livre des Origines Françaises.
Actuellement, la race reste encore méconnue en France et deux courants s'opposent : ceux qui tendent vers un chien plus massif et plissé et ceux qui préfèrent un sujet plus « sportif » avec moins de masse et de peau.

Caractéristiques physiques :

Si on se réfère au standard, un mâle doit mesurer entre 65 et 75 cm et peser entre 60 et 70 kg. or, on trouve actuellement des sujets pesant plus de 100 kilos.
Pour les femelles, elles doivent mesurer entre 60 et 68 cm et peser entre 50 et 60 kg ; comme pour les mâles, on voit actuellement des femelles qui pèsent entre 70 et 80 kilos.
Son poil est court et il existe 4 couleurs principales : Gris, Noir, Brun et Fauve (toutes ces robes peuvent être bringées).
C'est un chien lourd, massif et trapu qui doit être proportionné.
L'allure est caractéristique de la race, en effet, au pas, elle est semblable à celle d'un ours (on parle de démarche de plantigrade).
La peau doit être épaisse, abondante et lâche sur tout le corps, particulièrement sur la tête où elle dessine de nombreux plis ou rides.
Standard FCI complet N° 197 (19 Novembre 1991).

Caractère :

D'un caractère ferme et loyal, sûr de sa force, le Mâtin de Naples n'est pas agressif ou mordant sans raisons.
Il est le protecteur courageux de la propriété et de ses maitres ; il serait d'ailleurs prêt à donner sa vie pour lui.
Il faut se méfier car sous son air tranquille , il est toujours vigilent et peut être capable de mouvements très rapides si nécessaire.
C'est un chien intelligent, mais aussi noble et majestueux.
Têtu, on dit que pour l'éduquer, il faut « une main de fer dans un gant de velours » ; le dresser à l'attaque est fortement déconseillé du fait de son passé de combattant dans les arènes.

Santé :

Comme beaucoup de races dites géantes, le Mâtin de Naples est sujet aux torsions-dilatations d'estomac ainsi qu'aux problèmes osseux et musculaires durant la croissance.
Du fait de ses nombreux plis, des problèmes de peau sont aussi fréquents.
Les yeux sont une partie sensible chez les Mâtins, du fait des plis créant des entropions mais aussi avec les glandes des Harder et éversion de la 3ème paupière.
Enfin, même si les éleveurs font des sélections rigoureuses, il arrive parfois que l'on trouve des problèmes de cardiomyopathie dilatée.
Le budget santé est assez important pour un Mâtin Napolitain, du fait de son poids et donc, de la posologie importante des produits administrés. A savoir aussi que les Mâtins supportent très mal les anesthésies et beaucoup sont morts sur la table d'opération; de ce fait, il est conseillé de voir avec son vétérinaire pour une anesthésie gazeuse de préférence.

Principales qualités :

Le Mâtin de Naples est un bon gardien mais également un chien de famille très attachant. Il est d'une nature « collante », réclamant souvent des caresses mais surtout de l'attention.
C'est un chien qui ne laisse jamais indifférent lorsqu'on vous croise avec dans la rue, soit on aime, soit on déteste mais il y a rarement de demi-mesure.
L'entretien du pelage n'est pas contraignant, demandant juste des brossages réguliers au moments des mues et éventuellement, deux shampooing par an.
Ce sont des chiens calmes qui passent beaucoup de temps à dormir et ils aboient peu. Ils apprécient les ballades avec leur maitre, mais ne sont pas des chiens sportifs.

Principaux défauts :

Du fait de sa taille imposante, on ne peut pas le prendre partout et il est difficile de le faire suivre dans un restaurant, un hôtel ou autre ; il faut également prévoir une voiture assez spacieuse.
A cause de ses babines tombantes, lorsqu'il mange ou boit, il a tendance à baver et à mettre des filets d'eau un peu partout.
Son entretien est onéreux : coût important de la nourriture, compléments alimentaires lors de la croissance, passages chez le vétérinaire...
Il faut savoir aussi que les Mâtins de Naples ont une fâcheuse tendance à avaler tout ce qu'ils trouvent : torchons, sacs poubelles, sous vêtements ; et même si dans l'ensemble, ils arrivent à éliminer « leurs trouvailles » sans problèmes, il arrive quand même que, dans certains cas, une intervention chirurgicale soit nécessaire.
Enfin, et c'est pour moi le plus grand inconvénient, les Mâtins Napolitains ont malheureusement une espérance de vie courte, soit entre 8 et 10 ans maximum ; mais beaucoup disparaissent vers 5/6ans.

Où trouver un mâtin de Naples :

Il existe peu d'élevage en France, donc, pour avoir un chiot, il faudra prendre patience ou s'expatrier.....
L’Italie reste néanmoins le berceau de cette race peu fréquente.
Le club de race vient tout juste de repartir, donc, si vous avez besoin de conseils, vous pouvez vous tourner vers ses membres ou visiter le site du club du mâtin de Naples.
Sinon, il existe un site très complet sur la race et notamment sur la Mondiale de la race qui se déroule chaque année dans un des pays membres, le site de l'Atimana.

Source : Gwenaëlle Ballarin

Trouvez un éleveur de mâtin de Naple dans notre annuaire canin