Le grand bouvier suisse

Origines :

Le Grand Bouvier Suisse est un chien boucher, tout comme son cousin le Rottweiler. Le premier a été sélectionné en Suisse primitive (tricolore), alors que le second l’a été de l’autre côté de la frontière, en Allemagne (bicolore).
Au Moyen-âge, les bouchers achetaient les bêtes vivantes, puis les convoyaient en troupeau jusqu’à la boucherie où elles devaient être tuées et débitées. Les chiens bouchers ont été sélectionnés pour surveiller ces troupeaux, afin que des voleurs ne prélèvent des bêtes durant le trajet.
En Suisse, au 15ème siècle, le Grand Bouvier a été accusé d’avoir mangé un enfant, et le maire de Zürich décide alors son éradication. Les passionnés envoient leurs chiens de l’autre côté des frontières, vers l’Autriche, dans les pays nordiques, en France… C’est la raison pour laquelle il y a toujours très peu de Grands bouviers suisse...en Suisse, mais qu’on en trouve à l’étranger ! (Même aux Etats Unis)
Quand l’arrêté n’a plus été valable, les derniers survivants « locaux » étaient tarés et une retrempe a été décidée afin de renouveler le sang. C’est le Rottweiler qui a été choisit parmi d’autres races, comme le doberman, le St Bernard, et bien d’autres. C’est aussi ce qui explique que les Grands bouviers suisses qui viennent de Suisse sont physiquement assez différents de ceux issus d’élevages à l’étranger.
La première présentation au public a été en 1908, et grâce à Heim, la SCS l’a inscrit sous son nom, et en 1939 la FCI l’a reconnu.

Caractéristiques physiques :

C'est un molossoïde type montagne (Groupe 2), tricolore (couleurs symétriques), de grand gabarit. Structure rectangulaire, tête massive, aplombs bien droits.
On doit pouvoir sentir les côtes mais pas les voir.

Poids Mâle : 40 à 50 Kg
Taille Mâle : 65 à 72 cm
Poids Femelle : 35 à 45 Kg
Taille Femelle : 60 à 68 cm
Longévité : 10 à 12 ans

Un individu présentant des défauts de caractère graves (peur ou agressivité) ne pourrait être sélectionné. Il en serait de même pour les chiens ayant un prognathisme supérieur ou inférieur, par exemple.

Caractère :

Le Grand bouvier suisse est un bouvier pur et dur. Dans sa tête, il a déjà un planning bien dense, il ne voit donc parfois pas pourquoi on vient lui demander des activités supplémentaires !
C’est un gardien hors pair, dévoué à sa famille proche, pas agressif envers les étrangers mais qui a une manière très dissuasive, bruyante et théâtrale, de défendre son territoire.
Il est conscient de sa taille et de son poids, reste très tranquille dedans (pour autant qu’on le lui ait appris), mais bouge bien dehors. Sa structure lourde lui permet une grande endurance, mais pas de sprints ou de sauts, par exemple…
Sa taille massive oblige a une socialisation importante et ce dès le plus jeune âge. Il est difficilement envisageable de traîner ou de retenir un chien qui, à l’âge adulte, fait entre 50 et 60 kg. Très sûr de lui, il aime ses congénères et est un chien pacifique avec un seuil de tolérance très élevé, mais il n’aime pas se faire marcher sur les pieds.

Santé :

Comme tous les chiens dits de race géante, le Grand bouvier suisse peut être atteint de dysplasie. Cela implique qu’il faut étudier avec soin la généalogie de son chien, et qu’il faut prendre garde à respecter son squelette, par exemple en ne le laissant jamais grossir, ou en ne lui faisant pas faire de sauts, etc.
Mis à part des soucis purement structurels, une étude est en court sur certaines lignées qui seraient atteintes d’épilepsie. Il y a également certaines lignées touchées par l’ostéochondrite dissécante de l’épaule.

Source : Joëlle Cujean

Trouvez un éleveur de grand bouvier suisse dans notre annuaire canin