La sociabilisation du chien

Pourquoi socialiser son chien ?

Le chien est cousin du loup. C'est donc un animal de meute vivant selon une hiérarchie stricte qui gère l'ensemble des rapports quotidiens. Pourtant beaucoup de nos chiens urbains n'ont aucun contact avec leurs congénères. Tel est le cas des chiens vivant en maison, qui font leurs besoins dans le jardin. Les chiens d'appartement sortent régulièrement et de ce fait sont beaucoup plus habitués à rencontrer leurs congénères. On constate donc que les chiens de maison sont beaucoup plus aboyeurs et moins socialisés que les autres. Les congénères sont perçus comme des intrus, des étrangers, des menaces probables qu'il est nécessaire de chasser, voire d'attaquer.

Le chien, comme le loup, est un animal peureux qui n'attaque (sauf dressage, trouble du comportement, période sexuelle ou effet de meute) qu'en cas de peur. Il est donc fondamental de permettre à nos chiens de se rencontrer, de se sentir, de jouer ensemble, de s'imposer si nécessaire afin qu'ils apprennent le comportement adapté. Maintenir votre chien loin du monde va accroitre le niveau de menace inspiré par leurs congénères et de ce fait multiplier les risques de bagarre.

Il en est de même pour le rapport aux enfants, aux vélos, patinettes, autres animaux, etc...Plus votre chien aura l'occasion d'en voir, d'en rencontrer et moins il en aura peur. La rencontre deviendra alors négligeable.

Comment réduire les risques de bagarres de chiens :

  • Sortez et socialisez votre chiot le plus tôt possible. Même si vous devez éviter les contacts extérieurs avant son rappel de vaccin, rien de vous empêche d'emmener votre chien partout, dans un sac à dos par exemple. Il pourra s'habituer aux formes, aux sons, aux odeurs de la rue afin de réduire le niveau de menace généré par cet environnement hostile.
  • Même si vous habitez dans une maison, sortez au moins 1 fois par jour votre chien dans la rue. Laissez lui rencontrer ses congénères, reniflez au pied des arbres, des réverbères, etc...
  • Recherchez auprès de vos voisins si l'un d'eux à un chien sympathique et essayez le les sortir ensemble de temps en temps
  • Éduquez votre chien à marcher au pied et gardez sa laisse en permanence détendue. Une laisse tendue élèverait le niveau de stress de votre chien. Il déduirait qu'en cas d'attaque, il ne serait pas en mesure d'échapper à l'agresseur. En cas de doute, il porterait la première morsure pour garder un avantage sur son adversaire.
  • Oubliez les colliers étrangleurs et les colliers à pics. Ils ne servent à rien et sont incompatibles avec le code de déontologie de Canibest. Si votre chien tire sur sa laisse pour aller voir l'un de ses congénères, la douleur engendrée par le collier pourrait être perçue par votre chien comme le fait de l'autre animal et pourrait donc augmenter son agressivité.
  • Ne prenez jamais votre chien dans les bras lorsque vous croisez l'un de ses congénères. Nous appelons cette habitude les "chiens-ascenseurs". Beaucoup de maîtresses soulèvent leur petit chien par le collier ou la laisse afin éviter le moindre contact avec un autre chien. L'animal ainsi surprotégé va s'imaginer que tout chien est dangereux puisqu' il en est tenu à l'écart. De plus il est mis en position surélevée. Rien de tel pour rendre un chien aboyeur et mordeur.
  • Ne traversez pas la route pour éviter de croiser un gros chien. Ce ne sont pas les plus agressifs. Sûrs de leur force, les gros chiens portent rarement la première attaque.
  • Essayez vous aussi de vous détendre. Marchez calmement et ne changez pas de comportement lorsque vous croisez un chien. Vous dégageriez des phéromones que les deux chiens sentiraient et qui pourraient fortement augmenter les risques de morsures.
  • Si votre chien est mordeur, faites lui porter une muselière adaptée. Ne pensez pas que cela rendra votre chien plus agressif, au contraire. Vous constaterez que votre animal sera plus détendu. Vous pourrez alors multiplier les rencontres et, au fur et à mesure, abaisser son niveau de peur et d'agressivité. Vous pourrez ensuite retirer la muselière.
  • Lorsque vous rencontrer un nouveau chien, passez si possible par une phase de présentation. Asseyez les deux chiens face à face à 5 mètres afin qu'il puisse se jauger et se sentir. Un début de hiérarchie sera mis en place au bout de 5 minutes et vous pourrez alors les laissez s'approcher l'un de l'autre.
  • Ne contrariez jamais la hiérarchie naturelle mise en place au sein de votre meute. La démocratie n'existe pas chez les chiens. Lors des repas, des câlins, des récompenses, favorisez toujours le chien dominant. Dans le cas contraire celui-ci prendrait très mal votre réaction et le ferait payer à l'autre chien qui lui, de son côté, prendrait cela comme une possibilité de grimper au sein de la hiérarchie.

Comment stopper une bagarre de chiens :

  • Si c'est une petite bagarre, laissez les chiens s'expliquer. C'est leur façon de mettre en place la hiérarchie de meute. Si vous intervenez, la tension va continuer à monter, entrainant une sorte de guerre froide. Les chiens vont alors profiter de l'une de vos absences ou d'un événement déclencheur pour se battre de façon bien plus violente.
  • Le plus efficace est de dresser son chien. Si votre animal connait et obéit parfaitement aux ordres de base (assis, couché, au pied, reste) il vous sera simple de mettre fin à une attaque.
  • Détournez l'attention du chien vers quelque chose qu'il aime (nourriture, jouet)
  • Si l'un des chiens a verrouillé sa gueule sur l'autre animal, ne tentez surtout pas de lui ouvrir la mâchoire. Entrainé par sa rage, votre compagnon ne vous reconnaîtrait pas et vous perdriez quelques doigts.
  • Effrayez les chiens au moyen de cris, de grands gestes, de l'ouverture d'un parapluie si vous en avez un.
  • Approchez vous par derrière, saisissez les testicules de votre chien et tournez. C'est très douloureux mais si c'est le bras d'un enfant que votre chien a saisi dans sa gueule, vous serez content de connaître cette manœuvre...

Si vous ne parvenez pas à régler les problèmes de socialisation de votre chien, contactez notre standard, un éducateur canin comportementaliste viendra à domicile pour vous aider à améliorer la situation.

contactez notre éducateur canin conseil