Bien choisir son promeneur de chiens

Bien choisir son promeneur de chiens

Le métier de promeneur canin ne consiste pas uniquement à balader les chiens dans un parc. La sortie en meute contribue fortement à l’équilibre des chiens qui vont pouvoir se dépenser, travailler leurs relations aux congénères et réviser les enseignements appris chez leur éducateur canin.

Pour éviter de mettre en danger les chiens ou d'autres personnes, c'est une profession qui exige patience, discipline, et une attention permanente. Mais en l’absence quasi-totale de règlementation, à qui pouvez-vous faire confiance pour promener votre animal de compagnie, lorsque tout le monde peut s’improviser promeneur canin ?

Selon Erin Taylor, fondateur américain du « Pawsitive Connection Dog Training & Services » et formateur de promeneur de chiens depuis plus de 10 ans,  Le « dogwalking » s'est développé si rapidement au cours des dernières années que la plupart des propriétaires de chiens ne réalisent pas qu’ils ont affaire à de petites structures ou de jeunes indépendants  qui souvent n’ont aucune qualification ou diplôme pour ce travail. Quasi n'importe qui peut se faire appeler « promeneur de chien » en invoquant son amour des quadrupèdes. Naturellement, un amour des chiens est impératif, mais certainement pas suffisant.

Le chien ne peut pas nous indiquer ce qu’il fait durant sa journée et comment s’est passé la ballade. Vous n’allez pas non plus suivre le promeneur pour vérifier son travail (quoi que…). Il est donc nécessaire de vérifier en amont à qui vous aller confier votre tendre compagnon.

Les 10 questions à poser un promeneur de chien :

Êtes-vous formé en éducation et comportement canin ? Savez-vous décrypter les signaux d’apaisement d’un chien ?

Selon Erin Taylor, l’amour des chiens ne suffit pas, il faut connaitre parfaitement le monde canin. Se faire obéir de son propre chien est relativement aisé ; se faire obéir par une meute de chiens que l’on a en garde est une autre affaire…

Idéalement la promenade au bois doit se faire sans laisse, en totale liberté. Votre promeneur doit donc avoir de bonnes bases en éducation canine.

Les chiens de la meute ne se connaissant pas toujours. Le « dogwalker » doit donc savoir détecter les signaux que les chiens émettent entre eux afin de prévenir les conflits et de les apaiser avant tout incident.

Combien de chiens seront présents dans votre « meute » et serez-vous accompagné d’un autre promeneur avec son propre groupe ?

La taille idéale pour un groupe de chiens se situe autour de 8 individus, variable en fonction de la taille et du caractère des chiens. On trouve néanmoins des promeneurs accompagnés de 12 ou 15 chiens…

Chaque chien supplémentaire dans une meute augmente les probabilités de conflits, de blessures, de perte de chien. Et plus il y a de chiens et moins le promeneur peut apporter une assistance individuelle sur le travail d’obéissance et de socialisation.

Associer 2 promeneurs avec chacun un groupe de chiens peut être intéressant mais augmente fortement les chances de bagarre, les meutes ne se connaissant pas et risquant d’entrer en conflit.

Les promeneurs doivent rester en permanence concentrés sur l’attitude des chiens et sur leur environnement. Erin Taylor demande d’ailleurs à tous les promeneurs d’éteindre leurs téléphones portables pendant les ballades.

Qui va promener mon chien ?

La plupart des sociétés de dogwalking sont très petites et ne comptent qu’un seul employé. Si vous optez pour une plus grande société, il est important de savoir qui va promener votre chien et quelles sont ses qualifications. Insistez pour que ce soit toujours la même personne qui promène votre chien afin qu’il connaisse et anticipe ses réactions. Idéalement la meute doit toujours être plus ou moins la même, ainsi votre chien retrouvera ses copains à chaque promenade et vous limiterez fortement les risques de conflit ou de fugue.

Le promeneur doit être titulaire du CCAD option « chien » (certificat de capacité animaux domestiques). Il est impératif pour travailler dans cette profession et n’est pas bien compliqué à obtenir (2 jours de formation théorique).

Quelle sera la taille des autres chiens promenés avec le vôtre ?

Selon Erin Taylor, Les petits chiens devraient être groupés avec d'autres petits chiens, et il en va de même pour les grands. Il est trop facile pour de petits chiens d'être blessés pendant le jeu avec et parmi leurs plus grands pairs. Il est plus sûr de coller à la règle de 50%. Par exemple, si votre chien pèse 20 kg, ses camarades ne devraient pas peser plus de 30 kg.

Combien de temps va réellement durer la promenade ?

Certains promeneurs canins ont un secteur géographique trop vaste. Ils passent tellement de temps à récupérer et à redéposer tous les chiens qu’au final ils ne passent qu’une heure dans le parc. Vérifiez donc que la promenade dure assez de temps pour que votre chien s’amuse et qu’il ne passe pas sa journée en voiture…

Quelles méthodes et quel matériel utilisez-vous ?

Vérifiez que les promeneurs utilisent uniquement les méthodes de renforcement positif. Renvoyez chez eux les utilisateurs de colliers étrangleurs, de colliers électriques, les adeptes des cris, de la soumission forcée et de la coercition.

Préférez ceux qui seront chargés de jouets, de peluches, de lance balles et qui sauront animer le groupe par des activités ludiques.

Est-ce que vous êtes assuré ?

Votre promeneur de chiens doit être déclaré et assuré contre les risques professionnels. Si jamais votre chien est victime ou cause un accident, votre propre assurance pourrait se désengager, considérant (à juste titre) que le chien n’était plus sous votre responsabilité civile.

Avez-vous un contrat à faire signer ?

Vous devez signer un contrat avec le promeneur qui définit les responsabilités de chacun et évite l’apparition de conflits en cas d’incident. Ce contrat doit être en double exemplaire et l’original doit vous être remis.

Êtes-vous certifié pour fournir les premiers secours canins ?

Même avec les meilleures précautions, personne n’est à l’abri d’une blessure. Les promenades se font en forêt donc dans des endroits où les secours sont difficilement accessibles.

Erin Taylor souligne que donc que tout promeneur devrait donc être formé aux premiers secours canins. Il doit pouvoir détecter les urgences vitales, alerter efficacement les secours et maintenir le chien en vie avant l’intervention d’un vétérinaire. Une trousse de premier secours doit équiper chacun de ces professionnels avec bandages, attelles, pince à épiler, pince à tiques et quelques basiques tout autant indispensables.

Dans quel véhicule transportez-vous les chiens ?

Le promeneur doit être titulaire du TAV (autorisation de transport d'animaux vivants). C'est obligatoire ! Pourtant peu d'entre eux passent cette formation et risquent ainsi la santé des animaux.

Votre chien doit être transporté dans un véhicule avec le flux d'air maximum (climatisation, aérateur sur le toit, grilles dans les portes à l’arrière…). Ce véhicule doit être en bon état afin de réduire des possibilités de panne. Idéalement, les chiens sont séparés dans le véhicule pour assurer un confort maximum et pour réduire des possibilités de conflit pendant le transport.

Un promeneur ne doit jamais laisser des chiens sans surveillance dans un véhicule, pour une raison quelconque.

En conclusion, n’hésitez pas à faire appel aux services d’un promeneur canin. C’est un vrai plus pour votre chien qui pourra, en liberté, jouer avec des compagnons fidèles, développer sa socialisation et réviser ses cours d’éducation canine. Par contre choisissez un promeneur professionnel, diplômé, assuré, formé au secourisme canin et digne des responsabilités que vous faites peser sur lui.

Le prix moyen des promeneurs de chiens varie en fonction de leur localisation géographique, du nombre de chiens dans le groupe et du respect ou non des obligations fiscales… Le prix moyen oscille entre 20 et 30€ par chien pour une promenade allant de 3 à 4 heures (transport compris).