Une allocation chômage accordée à un … chien

Une allocation chômage accordée à un … chien

Cette étonnante histoire s’est déroulée dans l’ouest du Michigan aux États Unis. Samedi dernier, Michael Haddock, habitant de Saugatuck, un village de seulement 1000 habitants, reçoit une lettre provenant du bureau de l’assurance chômage du Michigan.

Et là, quelle ne fut sa surprise lorsqu’il s’aperçut que cette lettre avait pour destinataire « Michael Ryder ». Michael étant son prénom et Ryder celui de son chien.

L’Etat du Michigan avait donc octroyé la coquette somme de 360 $ par semaine à Ryder, le Berger Allemand. Michael Haddock, stupéfait, explique à ABC News qu’il a tout de même: « beaucoup rigolé ».

Mais ce n’est pas tout, Michael a remarqué que sur cette lettre était indiqué le nom de la société dans laquelle son chien aurait travaillé, lui donnant ainsi le droit au chômage. Cette société n’est autre qu’une chaine de Restaurant à Détroit.

Pour en savoir plus Michael a donc contacté cette chaine de restaurant, puis le bureau pour l’emploi du Michigan. Celui-ci lui a répondu, d’après ABC News, que l’ordinateur a envoyé cette lettre à son adresse, tout en classant la demande comme « suspecte ».

En effet, les fraudes à l’allocation chômage se multiplient et les escrocs sont de plus en plus inventifs. Ils n’hésitent donc pas à utiliser le nom de chiens pour percevoir une allocation chômage indument. C’est donc pour cette raison bureau pour l’emploi du Michigan a annoncé la création d’une unité spéciale, en charge de détecter les demandes d’allocation chômage frauduleuses.

Malheureusement Ryder et son maitre ne percevront pas cette somme. D’ailleurs Tim Kolar, responsable d’enquête au bureau pour l’emploi explique ironiquement, à ABC news que : «  C’est rare que le meilleur ami de l’homme contribue financièrement aux charges domestiques, et cela devrait continuer ».

Enfin, Michael Haddock ne sait toujours pas comment les fraudeurs se sont procuré le nom de son chien. En revanche, ce dont il est certain c’est que Ryder aurait aimé travailler dans un restaurant.