Quelles sont les races de chiens les plus abandonnées ?

Quelles sont les races de chiens les plus abandonnées ?

Les races de chiens à face aplatie tels que les bouledogues Français ou  les Carlins sont de plus en plus populaires. Cependant s’occuper correctement d’un de ces chiens n’est pas une mince affaire, ni pour vous, ni pour vos finances. A tel point qu’un nombre croissant de propriétaires ne sont plus en mesure d’assumer les frais médicaux de leur chien, selon l’association Battersea Dogs Home.
Ces races ont vu leur popularité croitre lorsque des célébrités telles que Madona ou David Beckham ce sont affichées en leur compagnie. Cependant, ces chiens ont tendance à avoir des problèmes de santé importants en raison de leur surexploitation. En effet l’utilisation de la consanguinité dans certains élevages peut entrainer des déformations à la naissance.

Cette consanguinité devrait, normalement, permettre de les rendre encore plus « ridés et mignons ». Mais elle entraine surtout de graves problèmes respiratoires chez certains qui peinent à respirer même lors de courtes périodes d’exercice. Leurs voies respiratoires sont si étroites que c’est un peu comme s’ils respiraient à travers une paille, explique la porte-parole du refuge au journal le télégraph

Les propriétaires se rendent vite compte de la charge que représente ce type de chien, que ce soit pour les nourrir, les soigner ou les éduquer. C’est à ce moment-là que certains maitres décident de les placer en refuge car ils ne peuvent pas faire face à de telles dépenses. C’est donc pour cette raison que le nombre de ces chiens abandonnés explose.

Mais ce n’est pas la seule race qui connait ce phénomène. En effet, certains fans de la série Games of Thrones ont une forte tendance à l’adoption de races de chiens dites « primitives » telles que les Huskies ou les Malamutes. Ces personnes s’identifiant certainement aux célèbres frères Starks ont vu à cette occasion que dresser un chien ce n’est pas aussi facile que dans la fiction, encore moins lorsque c’est une race primitive.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes puisqu’en 2010, 53 de ces chiens ont franchis les portes de ce refuge contre 116 en 2013 soit l’année où la série s’est popularisée. Ce genre de race a besoin d’une grande quantité d’exercice et déteste la solitude, ce qui rend leur vie en ville difficile.

L’acte d’adoption doit donc être un acte murement réfléchit. Au lendemain du jour de noël, l’association martèle le slogan : «  Un chien c’est pour la vie pas seulement pour noël ». Mais ils le savent, comme tous les ans, il y aura un afflux de jeunes chiens vers le mois de Mars lorsque l’effet de nouveauté ce sera dissipé.